Interview de Fabrice Bernhard, Co-fondateur de Theodo, agence qui développe des applications web et mobiles sur­-mesure.

Pourquoi avez-vous choisi le Royaume-Uni comme première étape du développement international de Theodo?

Nous avons toujours eu l’ambition de développer Theodo à l’international. L’ambition est devenue réalité le jour ou nous avons realise que pour continuer à recruter les meilleurs ingénieurs diplômés des Grandes Ecoles en France nous devions leur offrir des perspectives internationals.

Le choix de Londres s’est alors fait assez naturellement. Londres c’est une des villes les plus cosmopolites du monde et c’est une première étape logique pour viser les marchés américains et asiatiques. En plus Londres est à seulement 2h30 de Paris.

Quelles ont été les étapes de votre expansion?

Nous avons commencé par des aller-retours réguliers à Londres pour évaluer le marché et ses opportunités. Nous avons également fait un « business trip » avec Beeleev, un réseau international d’entrepreneurs, qui nous a beaucoup aidé. A partir d’avril 2015, j’ai sauté le pas et partagé mon temps entre Paris et Londres pour trouver les premiers clients. Nous avons ouverts le bureau en Juillet avec une équipe de 7 personnes et je me suis installé définitivement sur place.

En ce qui concerne le recrutement on a du revoir notre stratégie par deux fois. On avait commencé par envoyé des français du bureau de Paris mais on s’est rapidement rendu compte que la langue était clé si nous voulions avoir les mêmes résultats qu’en France. Nous avons alors décidé d’embaucher un Directeur Général Senior natif mais ça n’a pas eu les résultats espérés ou tout du moins pas assez rapidement. Nous avons finalement choisi de recruter des jeunes diplômés anglais et nous sommes très contents de cette troisième formule !

Ensuite nous nous sommes rapidement créé un réseau. Ce qui a été un peu plus longs c’est de trouver des prestataires de service locaux et nous avons eu des difficultés pour ouvrir notre compte en banque.

Nous n’avons pas eu besoin d’adapté particulièrement notre business, mais nous avons adapté notre discours commercial et notre marketing. Notre réussite en France ne nous a apporté aucune légitimité sur le marché anglais et nosu avons du prouver notre valeur. Nous sommes repartis de zéro.

Qu’est ce qui te plait particulièrement à Londres?

La force de l’écosystème startup londonien c’est son énergie et une grande tolérance. Les decisions sont prises rapidement, et meme si vous parlez anglais avec un drôle d’accent, ça n’a pas d’importance. En revanche, osu devez maîtrisez la langue, la culture et les codes business.

Ici, le réseau est clé. J’ai très rapidement cherchez à intégrer des clubs et autres réseaux professionnels. Certains sont plus difficiles d’accès que d’autres, mais en tant que fondateur c’est mon travail de trouver comment les intégrer! C’est le meilleur moyen de commencer des relations professionnelles qui vont générer de la croissance !

A quelles difficultés t’es-tu confronté?

A Londres les opportunités sont énormes. Les taxes sur les entreprises baissent ce qui est prometteur. Le principal danger vient de la concurrence. On est challengé en permanence ici.

La separation entre Paris et Londres est aussi un point d’attention. Nous sommes deux fondateurs et du coup on a choisi de diviser nos missions sur un format 70/30 – 30/70. Comme ça nous sommes tous les deux impliqués dans les deux entités et nous avons une vision globale. On n’hésite pas à faire des aller-retours chaque semaine, même si c’est en dernière minute.

Je pense qu’une fois qu’on a réussi son développement à Londres alors on est prêt pour l’international. Selon moi l’international est un challenge pour les entrepreneurs qui ont de la bouteille. Pour les autres, s’attaquer au marché anglais c’est commencer avec de sérieux handicaps : plus de concurrence, moins de réseau et un coût plus élevé. Je ne recommanderais pas de commencer à monter sa startup au Royaume-Uni si c’ets la première société que vous créez et que vous n’êtes pas anglais.

A propos de Theodo?

Theodo est une agence qui développe des applications web et mobile sur­-mesure. Parmi leurs clients des startups comme Blablacar où La Fourchette mais aussi des entreprises du CAC 40 telles que BNP Paribas et la Société Générale.

La méthodologie Theodo, inspirée des meilleurs acteurs du web, nous permet de donner vie à vos idées en un temps record. Leurs ingrédients : les meilleurs développeurs, les meilleures technologies du web, un déploiement automatisé en production, une agilité maximum pour prendre en compte l’évolution de vos besoins, et un travail en équipe avec le client.

La méthode agile Theodo est basée sur SCRUM pour la partie développement et Devops pour la partie infrastructure et déploiement

PS. Cet article vous a plu ?

Une fois par semaine nous envoyons un email aux spécialistes cross-border et international au sein d’entreprises comme Deezer, Withings, Soundcloud, Parrot et d’autres. Vous avez envie de les rejoindre ? Inscrivez-vous ici :

mercurr est une communauté accessible sur invitation uniquement, qui accélère votre croissance internationale. Cliquez ici pour en savoir plus.