Interview de Patrick Foster, Chief Operating Officer de Drivy : plateforme de location de voitures entre particuliers.

Pouvez-nous présenter Drivy en quelques mots?

Drivy est une plateforme de location de voiture qui permet de louer des véhicules de particuliers près de chez soi, en quelques clics depuis son smartphone, pour partir en week-end, faire un déplacement professionnel ou déménager. Aujourd’hui, Drivy compte 38 000 voitures à louer et 1 million d’utilisateurs en Europe.

Dans combien de pays Drivy est disponible?

Drivy a été créé en 2010 en France et est désormais disponible en Allemagne, en Espagne, en Autriche et en Belgique..

Comment priorisez-vous l’ouverture des pays?

Nous étudions plusieurs critères :

  • Le potentiel du marché : population, taille du marché de la location de véhicule, équipement mobile, appétence pour la sharing economy…
  • Les contraintes produit : le système de paiement par exemple (pour l’Allemagne nous avons du ajouter la possibilité de payer avec PayPal sur le site)
  • Les contraintes réglementaires : obstacles légaux, fiscalité…

Une fois le pays choisi, quelles sont les grandes étapes de développement dans un pays?

Il y a une première étape de préparation à Paris, pendant laquelle nous traduisons et adaptons le site, nous mettons en place le contrat d’assurance, les CGU et nous recrutons un Country Manager, qui constituera lui-même son équipe sur place.

Durant cette phase de préparation, le Country Manager est “incubé” à Paris et participe au travail de préparation Marketing et de traduction.

Nous lançons ensuite nos actions de communication et nos campagnes marketing pour acquérir les premières voitures et constituer une offre qui permettra d’attirer des locataires. Ce n’est qu’une fois que nous avons atteint un certain nombre de voiture que nous ouvrons le service aux conducteurs. A partir de ce moment là, les premières locations ont lieu et le décollage se fait progressivement.

Quelles sont les ressources (finance, humaine, temps, réseau,…) allouées au développement international chez Drivy?

Nous allouons des ressources humaines et du temps. L’équipe française met tout en place au lancement (notamment l’équipe technique qui adapte le site) et soutient beaucoup les équipes locales, en leur faisant bénéficier de leur expérience sur le marché français. Sur place, une équipe de 3-4 personnes est entièrement dédiée au développement de l’activité.  

Nous allouons aussi des ressources financières, notamment un budget marketing pour l’acquisition de voitures et de clients.

Quelles sont les difficultés / challenges rencontrés?

Nous avons rencontré des difficultés culturelles, il n’est pas facile de créer un vrai lien entre les équipes de chaque pays et un sentiment d’appartenance au même projet. Il faut aussi réussir à ancrer le réflexe international au sein des équipes, elles doivent désormais penser global et non uniquement à leur marché. Nous avons aussi du faire face à de nombreuses problématiques juridiques et fiscales : les règles sont différentes d’un pays à l’autre, même au sein de l’Europe. Un des challenges est aussi de faire un choix entre croissance organique ou acquisition.

A l’inverse qu’est ce qui est très simple?

Se lever le matin et être motivé en sentant l’énergie de ces nouvelles équipes un peu lointaines mais qui vivent une vraie aventure start-up sur leur marché.

Une anecdote à propos du développement international de Drivy?

Nous remarquons souvent des différences dans la façon dont les journalistes accueillent le service dans les différents pays. Par exemple, lorsque nous avons lancé le contrat de location sur mobile, l’information a été peu reprise en France et en Allemagne, alors qu’en Espagne elle a reçu un très bon accueil. Nous avons eu de très belles parutions dans les journaux espagnols.

Quelles sont les perspectives de développement de Drivy à l’international?

A court terme, nous prévoyons déjà de lancer Drivy dans 2 pays européens supplémentaires d’ici fin 2016. A long terme, nous espérons pouvoir nous développer au delà de l’Europe.

Lancée en 2010 par Paulin Dementhon, Drivy est une plateforme de réservation et de location de voitures entre particuliers.

Début 2016, Drivy propose 38000 voitures de particuliers à louer à 1 million de membres en France, en Allemagne, en Espagne, en Autriche et en Belgique.

PS. Cet article vous a plu ?

Une fois par semaine nous envoyons un email aux spécialistes cross-border et international au sein d’entreprises comme Deezer, Withings, Soundcloud, Parrot et d’autres. Vous avez envie de les rejoindre ? Inscrivez-vous ici :

mercurr est une communauté accessible sur invitation uniquement, qui accélère votre croissance internationale. Cliquez ici pour en savoir plus.